Oriza Hirata – “Gens de Séoul 1909” et “Gens de Séoul 1919”

Gens de Séoul 1909

Gens de Séoul 1909 © Tsukasa Aoki

Gens de Séoul 1909
© Tsukasa Aoki

Gens de Séoul 1909 présente le quotidien d’une famille japonaise à Séoul le temps d’une après-midi de l’été 1909. C’est avec cette pièce qu’Oriza Hirata a posé les bases de sa dramaturgie consistant à laisser affleurer une réalité profonde – en l’occurrence l’arrogance du Japon colonial – à partir d’allusions discrètes et faussement anodines.

Durée 1h30 – Spectacle en japonais surtitré en français

Dates

  • 8 au 10 novembre 2016

Plus d’informations au site du Théâtre de Gennevilliers (T2G).


Gens de Séoul 1919

Gens de Séoul 1909 © Tsukasa Aoki

Gens de Séoul 1909
© Tsukasa Aoki

Cette pièce est le deuxième volet de la pentalogie consacrée par Oriza Hirata à une famille de colons japonais en Corée. On y retrouve les mêmes personnages que dans Gens de Séoul 1909, mais dix ans plus tard, le matin du 1er mars 1919, date de la naissance du mouvement pour l’indépendance de la Corée.

Durée 1h50 – Spectacle en japonais surtitré en français

Dates

  • 12 au 14 novembre 2016

Plus d’informations au site du Théâtre de Gennevilliers (T2G).


À propos

Gens de Séoul est une farce méchante, à la langue ciselée, au dialogue efficace et virulent. Partition rythmique et vocale, Gens de Séoul est considérée avec Tokyo Notes, comme le chef d’œuvre d’Oriza Hirata.

« (…) A travers cette pièce, j’ai voulu avant tout capturer à l’intérieur d’un drame de quatre-vingt-dix minutes le lent processus d’effondrement d’une famille sur plusieurs générations. Je voulais faire se superposer sur scène deux communautés fictives, celle de la famille qui s’effondre et celle de la domination coloniale dont la destinée esr de s’effondrer bientôt à son tour » Oriza Hirata.

Oriza Hirata s’attache à transformer l’apparente banalités des relations qu’entretient cette famille de colons japonais avec ses voisins et ses domestiques en une comédie féroce qui trouve une portée universelle en pointant l’inoffensive manières dont les pires dominations se mettent en place. Des personnages se croisent, échangent des banalités. Des bribes de vie nous parviennent. Mais ce n’est qu’une réalité décalée qui sème le trouble.

« Mon objectif n’est pas de transcrire la réalité, mais plutôt de la retranscrire avec un décalage de cinq ou dix centimètres (…) »

Infos et réservations : 01 41 32 26 26 / billetterie@tgcdn.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search