Les journalistes salariés de la presse japonaise : sociologie d’une activité professionnelle

César Castellvi (EHESS, Centre Maurice Halbwachs) interviendra dans la prochaine séance du séminaire « Enjeux et perspectives du Japon contemporain », co-organisé par Brice Fauconnier et Adrienne Sala à l’Inalco.

Résumé de l’intervention

S’intéresser aux journalistes de la presse japonaise nécessite que l’on prenne un autre angle d’analyse que ceux généralement proposés par la sociologie des professions. L’existence d’un modèle d’emploi national donnant à l’entreprise un rôle prépondérant sur la formation des journalistes, la gestion de leur carrière et les règles du marché du travail, font du journalisme de presse japonais une profession structurée autour d’une logique organisationnelle forte.

Ce modèle professionnel se voit pourtant remis en cause depuis quelques années sous l’influence de deux mouvements : l’entrée de l’industrie de la presse écrite dans une période de déclin et l’évolution des normes managériales qui ont marqué les entreprises japonaises depuis les années 1990. Comprendre quelles sont les conséquences de ces deux mouvements sur le travail et la carrière des journalistes constitue la principale question de recherche d’une thèse de doctorat entamée il y a trois ans.

A partir de matériaux provenant principalement d’observations et d’entretiens menés lors d’une enquête de terrain au Japon entre 2013 et 2016, cette communication se déroulera en trois temps : tout d’abord, on décrira ce que signifie faire carrière en tant que reporter salarié en partant de la description de parcours d’enquêtés. Ensuite, afin de saisir les évolutions de ce modèle professionnel, on se focalisera sur deux thèmes : les politiques de recrutements des journalistes et l’introduction de la pratique de la signature des articles dans certaines rédactions. L’objectif sera de montrer en quoi les moyens mis en place par la direction des entreprises pour faire face à la crise viennent modifier les pratiques des journalistes, et contribuent ainsi à une diversification des logiques de carrière.

Date

  • Jeudi 2 février 2017 de 17h à 19h

Lieu

  • Salle 481C – Université Paris Diderot, bât. des Grands Moulins, Aile C, 4ème étage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.