Enquêter en Chine et en Russie : faire communauté autour de figures exemplaires

Le Cercec et le CECMC (Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine) organisent conjointement la première journée d’étude du séminaire 2018-2019 “Enquêter en Chine et en Russie : A la recherche d’appuis communs pour la réflexion”.

(Graphisme : Guillaume Lavezzari – glavezzari.com

L’appartenance des sociétés russes et chinoises à des espaces impériaux façonnés par l’expérience du communisme fait peser une durable suspicion d’altérité sociale et de méfiance politique à leur égard. L’objectif de ce séminaire, organisé autour de trois journées d’études thématiques, consiste à rendre justice aux dynamiques sociales et politiques qui permettent de rendre intelligibles ces sociétés. En Chine et en Russie, comment se reconfigurent les pratiques sociales et politiques dans des espaces confrontés à leur manière aux défis du XXe et du XXIe siècle et comment, dans le même temps, se manifeste la présence du passé ? Comment les trajectoires et les réflexions qui accompagnent les choix et les engagements des acteurs permettent tant l’inventivité sociale que la reconfiguration de la contrainte politique ? Pour répondre à ces questions, nous nous appuierons tant sur des matériaux historiographiques que sur des enquêtes de terrain, tant sur des observations en cours que sur des récits rétrospectifs. En proposant un dialogue conjoint aux chercheurs, jeunes et confirmés, qui travaillent sur la Chine et la Russie, il ne s’agit pas de développer des comparaisons terme à terme mais plutôt de partager des problèmes, des références et des réflexions sur les dispositifs et pratiques d’enquête pour contribuer ensemble à une meilleure compréhension des sociétés russe et chinoise et, au-delà, à l’avancement des sciences sociales autour des questions de l’expérience de la rupture historique, des déplacements choisis et subis, de l’action en public ou de l’économie des transformations sociales.

Date et horaire

Mardi 15 janvier 2019, de 9h30 à 18h30

Lieu

EHESS, Salle A7-37
54 Boulevard Raspail, 75006 Paris

Programme

9h15 : Introduction

9h30 – 12h45 : Session I – Fréquenter des figures plurielles

Modératrice : Sabina Loriga (DE, EHESS) 

  • Anne Kerlan (DR CNRS)  – “De la « droitière » à l’icône de la dissidence : lieux et formes de commémorations autour de la figure de Lin Zhao (1931-1968), des années 1980 à nos jours”. 
  • Kathy Rousselet (DR FNSP) – “La vénération de Nicolas II en Russie post-soviétique” 

11h30-11h45 : Pause café

  • Alexandra Koulaeva (Chercheuse indépendante) – “Vie et oeuvre d’Alexeï Gastev, “ingénieur du nouveau monde” soviétique (1882-1939)”

12h45-14h00 : Déjeuner

14h00 – 17h30 : Session II – Débattre avec les ancêtres, témoigner pour ceux qui ne sont plus

Modératrices : Isabelle Thireau et Françoise Daucé

  • Anne-Christine Trémon (U. Lausanne) – “La figure de l’ancêtre fondateur à Shenzhen” 
  • Xénia Pimenova (U. Bruxelles) – “Faire communauté autour d’une ancêtre: relations au passé archéologique dans un musée sibérien (Altaï, Russie) “

16h00-16h15 : Pause café

  • Xénia de Heering (doctorante, CECMC)  « Comment seraient-ce là les joies et peines du seul enfant Naktsang ? ». Etude d’un corpus de lettres de lecteurs parvenues à l’auteur tibétain Naktsang Nülo.

 Discussion générale

Organisatrices


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.