Première séance des Plumes (dé)masquées du CCJ

“Les plumes (dé)masquées du CCJ” est un espace de discussion autour des ouvrages publiés par les chercheurs du laboratoire Chine, Corée, Japon.
 
La première séance a eu lieu le lundi 9 novembre 2020, de 17h15 à 18h30 en visioconférence et a réuni une vingtaine de participants.

Cette session s’est articulée autour du livre d’Isabelle Thireau, Des lieux en commun (Paris, éditions de l’EHESS, 2020), avec la participation d’Alain Delissen en qualité de modérateur.
 
La prochaine séance des Plumes (dé)masquées se tiendra le lundi 11 janvier 2021.
 

Présentation du livre

En Chine, l’action collective est considérée comme une menace pour la stabilité sociale. On

Couverture - Des lieux en commun

Couverture de l’ouvrage d’Isabelle Thireau, Des lieux en commun.

s’y rassemble pourtant, au quotidien et de façon régulière, dans des parcs, des lieux de culte ou sur des places pour accomplir ensemble une variété d’activités. L’enquête ethnographique menée dans la ville de Tianjin s’est intéressée à deux rassemblements publics : celui de la place de la Victoire pour la pratique d’exercices physiques ; celui de l’équipe des volontaires pour la protection du patrimoine architectural. Faiblement institutionnalisés et fragiles, ces deux types de rassemblement rendent cependant possibles l’action avec autrui, le partage des inquiétudes et des doutes, la consolidation de critères d’évaluation ou de savoirs pratiques. Dès lors qu’ils sont saisis comme des lieux de mise en forme de la coexistence entre concitoyens, des lieux qui ébranlent les cloisonnements et les hiérarchies officielles, ces rassemblements possèdent une dimension politique et reconfigurent le sens des engagements publics dans la Chine d’aujourd’hui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.